Lexique
    Définitions de A à Z

A

Ajouré

Ajouré

Le terme « ajouré » décrit des étoffes tissées ou tricotées avec des espaces vides, comme dans une broderie ou une dentelle.

Imprimer

Apprêtage

L’apprêtage

L’apprêtage intervient après le tricotage ou le tissage. Il regroupe toutes les techniques d’ennoblissement des matières textiles, qui visent à apporter certaines caractéristiques de coupe, de confort ou d’entretien au produit fini.

Deux procédés existent : le traitement chimique et le traitement mécanique. L’apprêtage mécanique utilise l’eau, la vapeur ou la pression. Sans adjonction de produits chimiques, il inclut le lavage, le décatissage et le grattage.

Les textiles traditionnels subissent des traitements chimiques, tels que traitement à base d’Eulan contre les mites et autres parasites, finissage Super-Wash pour limiter le feutrage, traitement autonettoyant, matage pour éviter une brillance trop importante, traitement anti-froisse, imperméabilisation ou encore traitement anti-boulochage, pour n’en citer que quelques-uns.

Ces traitements provoquent une modification structurelle des fibres naturelles en déposant des sels ou des résines synthétiques.

Tous ces traitements ont des effets sur l’environnement et la santé. Les produits non-traités d’Engel en coton, en laine et en laine/soie subissent uniquement des traitements mécaniques. C’est à dire qu’ils passent par l’étape du lavage, éventuellement pas le décatissage et le grattage, avant d’être travaillés avec le plus grand soin.

Pour protéger efficacement vos textiles non-traités contre leurs ennemis naturels, tels que mites et autres parasites, appliquez simplement quelques gouttes d’essence de lavande sur une boule de coton que vous laisserez dans votre armoire. Vous pouvez également utiliser la matricaire, le bois de cèdre ou encore l’huile de pin cembro, une huile essentielle issue du pin des Alpes.

Imprimer

B

Bio

Bio

Les produits bio ont le vent en poupe, cependant le terme « bio » n’est pas protégé dans le secteur du textile, de sorte que son utilisation ne garantit pas que les marchandises ont effectivement été fabriquées conformement aux normes écologiques. Cela vaut également pour des termes tels que « naturel », « sain » ou « écologique ». Fiez-vous uniquement aux désignations du type « issu de l’agriculture biologique contrôlée » (CBC) et aux labels de qualité « NATURTEXTIL-IVN ZERTIFIZIERT BEST », « GLOBAL ORGANIC TEXTILE STANDARD (GOTS) », « BIOLAND » et « DEMETER ».

Imprimer

Bourrette de soie

La bourrette de soie

Lors de la filature de la schappe, les fibres courtes issues du peignage de la soie, ainsi que les fibres courtes et grossières provenant des surfaces internes et externes du cocon, sont récupérées afin de constituer la bourrette de soie qui est souvent irrégulière et noueuse.

La bourrette de soie est moins brillante et plus épaisse que la schappe de soie.

Imprimer

C

Coton

Le coton

Baumwolle

Le coton est une fibre naturelle obtenue à partir des filaments portés par les graines du cotonnier, enfermées dans une capsule qui s’ouvre à maturité. Il pousse dans des régions où règnent des climats tropicaux ou subtropicaux. Le coton utilisé par ENGEL est essentiellement récolté à la main et il provient exclusivement de l’agriculture biologique contrôlée. À ce titre, il ne contient ni pesticides, ni engrais chimiques, ni herbicides. Outre la préservation de la nature, nous garantissons des pratiques de coopération équitables avec nos producteurs. Le coton (naturel) est très bien toléré par la peau, spécialement indiqué pour les peaux délicates, il offre en outre résistance et robustesse. Les textiles en coton naturel sont antistatiques, leurs couleurs restent stables et ils peuvent être lavés au lave-linge à de hautes températures.

Le linge en coton non traité, subit un rétrécissement de l’ordre de 3 % à 5 %, au premier lavage ; de ce fait nous vous conseillons de prévoir une taille de plus. Les détergents contenant des agents blanchissants ou des phosphates ne sont pas recommandés parce qu’ils détériorent les couleurs plus rapidement, ils usent les textiles et ils chargent les eaux usées en produits chimiques supplémentaires.

Imprimer

CBC (KbA)

KbA/CBC

Culture biologique contrôlée

Traditionnellement, le coton est cultivé en monoculture. Ses graines sont partiellement remplies de fongicides et les champs subissent des traitements aux pesticides jusqu’à 25 fois par période de végétation, souvent pulvérisés par avion. Avant la récolte mécanique, les cotonniers sont dépouillés de leurs feuilles. Les invasions d’insectes sont en hausse car l’utilisation de pesticides et la fertilisation chimique intense ont pour effet de rendre les parasites plus résistants aux divers pesticides. La quantité croissante de substances nocives nécessaires entraîne une salinité excessive des sols en même temps qu’un appauvrissement en eau. De ce fait, le taux de nitrate augmente, causant l’érosion des sols. Les résidus de pesticides s’écoulent dans la chaine alimentaire. Dès les années 80, des résidus de pesticides ont été trouvés dans la graisse des pingouins vivant en Antarctique. Non seulement les sols et (donc) la chaine alimentaire sont intoxiqués mais également les ouvriers agricoles qui, travaillant souvent pieds nus dans les champs, subissent également ces intoxications. On parle d’environ 30 000 hommes par an qui meurent des suites de ces empoisonnements. Les fongicides ainsi que les pesticides ont des effets mutagènes (modifications du génotype) ou neurotoxiques.

La culture biologique contrôlée ne tolère que les engrais naturels et prescrit la rotation des cultures (par exemple alternance avec des céréales ou des légumes variés tels que maïs, haricots ou cacahuètes). Cela signifie que le coton est cultivé sans engrais chimiques et sans pesticides, conformément aux principes de l’agriculture biodynamique. Ainsi, seuls des sols qui n’ont pas subi de traitements de produits chimiques pendant une période de plusieurs années peuvent être exploités. Les mauvaises herbes sont arrachées à la main et les parasites sont combattus à l’aide de polycultures ou par implantation d’insectes utiles. Des biotopes aménagés, tels que les haies et les arbres, servent de site de nidification pour oiseaux et petits animaux. Les engrais verts et la rotation des cultures stimulent les sols et assurent des récoltes plus riches. En fonction du degré de maturité des capsules, la récolte s’effectue à la main en 3 ou4 cueillettes.

La culture biologique contrôlée renonce évidemment à la pulvérisation d‘agents défoliants, nécessaires à la récolte mécanique. Pour la fabrication de ses vêtements en coton, ENGEL n’utilise que du coton issu de la culture biologique contrôlée. Nos vêtements détiennent la plus haute certification de l’IVN, le label de qualité NATURTEXTIL – IVN ZERTIFIZIERT BEST.

Imprimer

E

EBC (KbT)

KbT/EBC

Élevage biologique contrôlé

L’élevage écologique des animaux se caractérise par l’attention et le respect accordés aux animaux et aux Hommes. Les moutons mérinos proviennent d’élevages respectant les besoins des animaux, afin qu’ils vivent sans stress et sainement. Le choix des pâturages, pour assurer le bien-être des moutons mérinos, prend en compte les conditions climatiques et écologiques. Toute utilisation de pesticides dans les pâturages ainsi qu’au contact des animaux est interdite. La reproduction se passe de manière naturelle et les mutilations, telles que la section partielle de la queue ou le mulesing, ne sont pas autorisées. Pour résumer, les moutons doivent vivre en paix !

La laine utilisée par ENGEL provient d‘élevages biologiques contrôlés. Grâce à cette origine biologique contrôlée de la laine, les vêtements ENGEL sont à l’abri de toute substance nocive, telles qu'herbicides ou pesticides. Pour cette raison, ces produits disposent de la certification la plus élevée de l’IVN, le label de qualité NATURTEXTIL – IVN ZERTIFIZIERT BEST.

Imprimer

F

Fonctions de la peau

Les fonctions de la peau

La peau constitue l’organe sensoriel le plus important de notre corps. Elle nous sert d’enveloppe protectrice. La peau ressent les caresses ainsi que la douleur, la pression et la température et c’est elle qui régule la chaleur et le taux d’humidité naturel de notre corps. L’élimination par les glandes sudoripares pour refroidir le corps, représente environ un à deux litres par jour, selon l’intensité de l’effort physique. Nos vêtements doivent être en mesure d’absorber l’humidité liée à la transpiration et permettre son évacuation vers l’extérieur par évaporation. Si ce processus ne fonctionne pas, il entraine une stagnation désagréable de la chaleur et de l’humidité, comme c’est le cas avec les vêtements en fibres synthétiques ou les couches-culottes en plastique. L’aération de notre peau, c’est à dire l’élimination de l’humidité et la protection contre le froid, dépendent essentiellement de la nature des fibres textiles (origine animale ou végétale), de leur assemblage (tissées ou tricotées) et de la couche d’air stockée entre la peau, les sous-vêtements et les vêtements. Les fibres animales comme la laine et la soie réchauffent généralement mieux que les fibres végétales ou synthétiques. Davantage que les matières tissées, les textiles tricotés forment comme un coussin d’air isolant. Ce sont les bactéries, qui se développent très vite dans la sueur, qui sont à l’origine des odeurs désagréables. Or les fibres végétales et synthétiques sont un milieu idéal pour la multiplication de ces bactéries. Les fibres d’origine animale, comme la laine et la soie, absorbent ces odeurs et les évacuent grâce à la circulation de l’air, interdisant ainsi l’installation des bactéries.

Imprimer

I

Interlock

Interlock

Interlock désigne un tissu extensible tricoté en alternant des jeux d'aiguilles sur une machine à tricoter circulaire. C'est un tissu maille double face: une face jersey, une autre en côtes 1/1, démontrant un aspect du tissu sans côtes. Ainsi, on obtient un tissu fin, léger et souple à la fois.

Imprimer

IVN

IVN

Association internationale des textiles naturels e.V., voir Naturtextil Naturtextil.

Imprimer

L

Laine

La laine

La laine est une fibre protéique, dont la composition est similaire à celle de la peau humaine. Légalement, la laine correspond uniquement aux fibres provenant du mouton. Les poils des autres animaux, qu’il s’agisse du lama, de l’alpaga, de la chèvre, du lapin angora ou du chameau, ne peuvent être décrits comme étant de la laine, quoique de structure très similaire.

Toutes ces fibres protéiques se composent de kératine (corne). La structure de la laine se caractérise notamment par une superposition d’écailles fines. En cas de traitement inadéquat, les écailles externes s’entrechoquent et s’enchevêtrent : la laine feutre.

La laine vierge est issue de la toute première tonte d’animaux vivants. La laine mérinos provient du mouton mérinos. Elle est douce, souple et très bouclée.

Imprimer

Lanoline

La lanoline

La lanoline (ou le suint) est une sécrétion naturelle des glandes sébacées des moutons. Elle agit comme un film protecteur et maintient la souplesse de la laine. Le suint est de couleur jaune clair à brunâtre et il a une odeur caractéristique. La lanoline ayant tendance à partir au lavage, nous vous conseillons d’utiliser un soin spécial à la lanoline pour préserver les qualités de vos vêtements en pure laine.

Imprimer

M

Mulesing

Mulesing

Les climats australien et néo-zélandais favorisent l’infestation des moutons par les mouches vertes, les moutons mérinos fortement lainés sont particulièrement touchés. La mouche se développe surtout dans les régions où la végétation reste toujours verte en raison de pluies fréquentes. À l’exception du sud de l’Australie, le climat n’est pas de type continental et n’affiche que peu de variations saisonnières.

Les moutons sont infectés par les larves des mouches. Ces dernières pondent de préférence dans les plis de peau mal aérés et souillés d’urine et d’excréments des régions génitales et anales. Il y règne un climat humide et chaud, idéal pour les larves.

Les larves pénètrent sous la peau et l’hypoderme et, pour ainsi dire, dévorent les moutons vivants. Il peut en résulter de graves infections, susceptibles de causer la mort de l‘animal. Les mouches se reproduisent particulièrement vite quand les températures extérieures sont élevées. Pour réduire l’incidence de la myiase sur les moutons, la technique du « mulesing » est couramment employée en Australie.

Cette procédure douloureuse est effectuée sans anesthésie au moyen de cisailles métalliques, utilisées pour sectionner les plis de peau de l’arrière-train de l’agneau. La blessure n’est pas soignée et doit guérir d’elle-même pour laisser place à un tissu cicatriciel sans poils. Ce tissu lisse et sans plis n’attire alors plus les larves.

En ce qui concerne la laine d’origine australienne, on ne peut exclure totalement le recours au mulesing, même dans les élevages biologiques contrôlés. Les normes de l’élevage biologique contrôlé pour les moutons sont fixées par la NASAA (National Association of Sustainable Agriculture Australia Ltd.). Si, de manière générale, le règlement « Organic Standart » de la NASAA interdit bien le mulesing, il existe cependant des exceptions autorisant la pratique sous certaines conditions bien définies.

Selon nos recherches, le mulesing est autorisé dans les fermes pratiquant l’élevage traditionnel et situées dans des régions pluvieuses. Depuis plusieurs années l’Australie développe des solutions d’élevage et des traitements médicaux alternatifs afin de pouvoir renoncer au mulesing.

Le principal marché pour la laine australienne est désormais la Chine. Cependant les textiles en laine sont majoritairement destinés aux consommateurs européens.

Afin de répondre aux exigences des marchés cibles (Europe et Etats-Unis), plusieurs pays d’Amérique latine, comme l’Argentine, ont d’ores et déjà developpé des lois et de véritables systèmes de contrôle de l’agriculture biologique. L’Amérique du sud, qui se conforme aux directives sur l’agriculture biologique de l’U.E., est le plus grand producteur de laine issue de l’élevage biologique contrôlé.

Caractérisé par des variations de températures importantes entre été et hiver et entre jour et nuit, ainsi que par des vents puissants, le climat de la Patagonie génère une laine mérinos plus dense que celle d’Australie, car les moutons doivent se protéger du froid. Pour les mêmes raisons, les mouches vertes ne sont pas présentes dans la région, rendant donc la pratique du mulesing inutile.

Lorsque vous achetez des vêtements en laine mérinos, pensez à vérifier qu’il s’agit de laine vierge issue de l‘élevage biologique contrôlé. Il serait dommage que le confort de la laine, ainsi que ses formidables propriétés, soient assombris par des relents de cruauté envers les animaux.

La laine utilisée par ENGEL provient exclusivement d‘élevages biologiques contrôlés argentins. Tous les produits à base de laine ont reçu la certification maximale de l’IVN : le label de qualité NATURTEXTIL – IVN ZERTIFIZIERT BEST. Cela vous garantit une laine obtenue sans pratique du mulesing. Pour tous ses articles laine/soie, Engel utilise de la laine issue d’élevages biologiques contrôlés.

Imprimer

N

Naturtextil

Naturtextil

Naturtextil

Ce label a été développé par l'Association internationale des textiles naturels e.V. Le label de qualité NATURTEXTIL IVN ZERTIFIZIERT BEST certifie un niveau de qualité maximal des vêtements, produits conformément aux critères environnementaux les plus exigeants. GOTS (Global Organi10% Textile Standards) est une charte internationale de haut niveau d’exigence, tant sur le plan technique qu’écologique pour la production de textiles écologiques ; elle définit des normes environnementales et sociales. Seules les entreprises qui appliquent les directives très strictes de l’IVN en matière de production sont autorisées à imprimer le label de qualité correspondant sur l’emballage de leurs produits. Les contrôles s’appliquent à chacune des étapes de la production et la conformité de chacune d’entre elles est requise pour obtenir la certification.

GLOBAL ORGANIC TEXTILE STANDARD

Il s'agit de la norme minimale que les produits doivent appliquer pour être certifiés par l’IVN. Ce label international définit les règles environnementales et sociales essentielles concernant les textiles écologiques dans le monde entier.

Pour qu’un produit obtienne la certification GOTS, il doit être confectionné pour au moins 90 % de fibres naturelles, les 10 % restants peuvent être constitués de fibres synthétiques où cellulosiques telle que la viscose. En ce qui concerne la fabrication des chaussettes, des leggings et des vêtements de sports, l’emploi de fibres synthétiques est autorisé à hauteur de 25 %. Mais indépendamment de cela au moins 70 % des fibres utilisées doivent être issues de l’agriculture biologique contrôlée (culture ou élevage biologique contrôlé(e) CBC/kbA ou EBC/kbT). Pour la culture biologique des fibres, l’utilisation de produits phytosanitaires et d’engrais chimiques synthétiques est interdite. Des méthodes d’élevage respectant les besoins des animaux sont également obligatoires. L’agriculture biologique protège les sols, l’eau et l’air. Elle contribue à la préservation de la biodiversité et refuse le génie génétique.

Lors de la fabrication de fibres textiles naturelles, il est indispensable que certains processus soient limités : le procédé de blanchiment s’effectue exclusivement à l’aide d’oxygène et le chlorage de la laine est interdit. Les procédés mécaniques et thermiques peuvent en revanche être utilisés sans risque.

Pour la teinture ou l'impression des textiles, seules des substances considérées comme sûres pour la santé et l’environnement doivent être utilisées, conformément aux dispositions de l'organisme agréé de certification. Les couleurs contenant des métaux lourds toxiques, des solvants aromatiques ou des colorants azoïques sont proscrits.

Des modifications sont effectuées sur certains textiles pour obtenir des effets « infroissables » ou autres fonctionnalités « hydrofuge » ou « anti-bouloches ». Concernant les textiles en fibres naturelles seuls les procédés mécaniques, thermiques ou physiques sont autorisés. Les substances auxiliaires chimico-synthétiques ne sont autorisées que pour l’adoucissement, le foulage et le feutrage.

Pendant tout le processus de production les substances dangereuses comme les métaux lourds toxiques, le formaldéhyde, les solvants aromatiques, les chlorophénols ou certains composés halogénés sont interdits. Toutes les substances utilisées doivent être biodégradables afin d’éviter tout impact sur les sols, l'air et l'eau.

Les accessoires et les garnitures (écussons, triplures, doublures, cordons et épaulettes) sont en fibres naturelles ou en viscose. Les fermetures éclairs doivent être exemptes de chrome et de nickel pour éviter les allergies.

Afin de garantir la qualité des matières textiles, des normes relatives à la résistance à la lumière, à la salive, à la sueur, au lavage et au rétrécissement ont été fixées.

Sur la base d'une liste exhaustive des substances nocives pour l'environnement et la santé, la totalité des produits finis ne doit pas dépasser le seuil minimum des teneurs en résidus, fixé par l'IVN. Les critères définis par l’Organisation internationale du travail (OIT) cosntituent les exigences minimales pour le label GOTS : interdiction du travail forcé, du travail des enfants, des mauvais traitements ou des discriminations, salaires justes, sécurité et santé au travail, liberté syndicale.

NATURTEXTIL ZERTIFIZIERT BEST

Ce label de qualité de l’IVN définit les exigences écologiques les plus élevées et va donc encore plus loin que les conditions requises par le label GOTS. La différence fondamentale réside dans l’utilisation de 100% de fibres naturelles certifiées écologiques dans la fabrication textile.

En limitant la gamme de couleurs, le label BEST prouve son niveau d'exigence supérieur au label GOTS. Ainsi, aucun exception n’est faite au cuivre pour les couleurs contenant des métaux lourds Le mercerisage qui confère au coton un brillant permanent et qui est obtenu à l’aide de soude caustique, est interdit. Les azurants optiques ne sont pas autorisés.

En ce qui concerne les garnitures et accessoires, épaulettes, fils à broder et autres rubans en viscose ne sont pas autorisés ; seuls des accessoires en fibres naturelles peuvent être utilisés.

Source: IVN

Imprimer

P

Propriétés de la laine

Les caractéristiques de la laine

La laine est très élastique. Son pouvoir hydrofuge vous protège de l’humidité et ses capacités autonettoyantes naturelles régénèrent la matière. Elle agit comme régulateur de température et de chaleur. Ainsi, elle conserve la chaleur de votre corps mieux que tout autre matériau. Elle laisse la peau respirer et permet la circualtion de l’air. Elle peut en outre absorber jusqu’à 35 % de son poids en eau sans créer de sensation d’humidité. Ces caractéristiques sont liées à la structure même du fil de laine et en particulier, à la gaine qui l’enveloppe et qui contient des matières grasses.

Grâce à son effet autonettoyant un lavage fréquent est superflu. La laine se régénère au contact de l’oxygène, par simple aération en plein air.

Imprimer

R

Raglan

Raglan

Raglan

L’emmanchure « raglan » se compose d’une seule partie. Elle commence sous le bras et se termine au ras de l’encolure. Une couture en biais, au niveau de la poitrine et du dos, permet de réunir manche et épaule, pour donner plus d’aisance.

Imprimer

S

Sans nickel

Sans nickel

Le nickel, un métal blanc argenté, est le principal responsable des allergies de contact. En Allemagne environ 2 millions de personnes sont allergiques au nickel. En outre, l’inhalation de composés inorganiques du nickel augmente le risque de cancer du poumon.

C’est pourquoi Engel n’utilise que des matériaux sans nickel pour ses boutons-pression et ses autres types de fermeture.

Imprimer

Schappe de soie

La schappe de soie

La schappe est obtenue à partir des cocons de vers à soie sauvages. Elle est fabriquée avec des fibres de longueur moyenne qui peuvent être filées par les mêmes procédés que la soie tussah.

Imprimer

Soie

La soie

La soie est une fibre protéique d’origine animale. Elle est obtenue à partir des fibres du cocon produit par le ver à soie. Les propriétés de la soie, ainsi que la structure de ses fibres, ressemblent à celles de la laine. La soie fait partie des fibres naturelles les plus nobles grâce à ses fibres exceptionnellement longues, à sa résistance à la déchirure ainsi qu’à son toucher soyeux caractéristique.

Elle régule la température et son contact très agréable en fait le textile idéal pour les personnes à la peau sensible.

La soie peut absorber une quantité importante d’humidité, jusqu’à 40 % de son propre poids. Le soin à apporter aux vêtements en soie est similaire à celui de la laine : une simple aération régénère le tissu, un lavage fréquent n‘est donc pas nécessaire.

Pour l‘entretien, nous vous recommandons le lavage à la main à l’eau tiède, sans frotter. Evitez de laisser sécher trop longtemps au soleil, les fibres pourraient devenir cassantes et perdre de leur solidité.

Imprimer

Soins du linge

Soin du linge

Les vêtements en laine ou en laine et soie peuvent être lavés à la main avec une lessive douce adaptée à la laine. Ne pas faire tremper, frotter ou essorer. L'eau de lavage et de rinçage doivent être à la même température afin que la laine ne subisse pas de choc thermique et qu‘elle ne feutre pas. Après le lavage pressez doucement le vêtement dans une serviette, étalez-le et laissez-le sécher à plat.

Les vêtements en coton peuvent être lavés en machine. N’utilisez pas de détergent éclaircissant ou blanchissant.

Veuillez suivre les instructions d'entretien indiquées sur l’emballage. Pour plus d’informations consultez la rubrique : symboles d’entretien.

Imprimer

Symboles d’entretien

Symboles d’entretien

Lavage

waschen

Lavage normal

waschen

Lavage délicat

waschen

Lavage laine

waschen

Lavage à la main

Les chiffres inscrits dans la cuve indiquent la température maximale de lavage en degrés Celsius, à ne pas dépasser. La barre simple placée sous la cuve prescrit un traitement plus doux (lavage délicat). Elle fait référence aux programmes de lavage spécialement conçus pour les articles faciles d'entretien et sensibles aux sollicitations mécaniques. La double barre signifie un lavage très doux, en particulier pour les articles en laine.


Repassage

bügeln

Repassage au fer très chaud

bügeln

Repassage au fer chaud

bügeln

Repassage au fer froid, attention la vapeur peut causer des dommages

bügeln

Repassage interdit

Le nombre de points correspond à la température du fer.


Séchage en machine

trocknen

Séchage à température normale

trocknen

Séchage à température réduite

trocknen

Séchage en machine interdit

Les points indiquent les degrés de séchage du sèche-linge.


Blanchiment

bleichen

Le blanchiment au chlore et à l'eau oxygénée est permis

bleichen

Seul le blanchiment à l'eau oxygénée est permis/ pas de blanchiment au chlore

bleichen

Blanchiment interdit


Nettoyage professionnel

reinigung

Nettoyage à sec interdit

reinigung

Nettoyage à l’eau interdit


reinigung reinigung reinigung reinigung

Les lettres à l'intérieur du cercle (symbole du nettoyage professionnel) précisent les solvants et les procédés pouvant être utilisés. La barre sous le cercle signale que la sollicitation mécanique, l'adjonction d'humidité, la température doivent être réduites.

trocknen trocknen trocknen

Ce symbole indique les textiles qui peuvent supporter un nettoyage à l'eau professionnel. Il est apposé en dessous du symbole indiquant le nettoyage à sec. Les barres sous le cercle prescrivent un traitement mécanique plus doux (voir Lavage).

Imprimer

V

Vêtements pour prématurés

Les vêtements pour prématurés

Le taux d’enfants et d‘adultes atteints de dermatite atopique augmente de plus en plus. Un enfant sur trois est déjà allergique. Compte tenu de ce constat il est important d’éviter tout contact avec les allergènes (surtout dans les premiers mois de la vie de l’enfant). La peau fragile des enfants (en raison de la surface importante de leur peau et de la faiblesse de leur système immunitaire) sont particulièrement sensibles aux substances nocives.

L’élimination de telles substances dans les textiles permet de limiter largement le risque d’absorption de matières nocives par la peau. Sur la base de ces connaissances il était donc logique de fabriquer des vêtements en fibres naturelles pour les enfants prématurés. C'est en collaboration avec l’association des prématurés de la clinique pédiatrique de Reutlingen qu’en 1988 Engel a développé la première collection pour enfants prématurés, sous le nom « des vêtements sur mesures ». Adaptée aux besoins des plus petits, cette gamme comprend des grenouillères, des bonnets, des pulls, des pyjamas, des bodys ainsi que des gigoteuses à partir des tailles 38 et 44. Nous vous proposons ces produits dans les qualités laine/soie, coton naturel ou tissu éponge doux.

Imprimer


Lexikon